LE TRAITEMENT AU SEL

Niveau d'aquariophilie : Débutant
sel-de-guerandeLe sel est l'un des plus anciens traitements en aquariophilie.
Il reste néanmoins parfaitement d'actualité.
Sa mise en œuvre est facile et son coût dérisoire.
Encore faut t'il savoir l'utiliser correctement.

Comment ça marche


Il existe un équilibre permanent entre les êtres vivants aquatiques et l'eau dans laquelle ils vivent.
Cette dernière a un fort pouvoir solvant et tend à pénétrer le milieu intérieur cellulaire.
L'organisme lutte donc à la fois pour évacuer de l'eau mais aussi pour capter les ions afin de garder stable sa concentration intérieure en sel.
Cela s'appelle l'osmorégulation.Les organismes pluricellulaires (dont les poissons) ont des moyens de lutte plus efficaces que la simple cellule.

C'est là dessus que nous allons jouer avec le traitement au sel.

L'objectif est de provoquer un choc osmotique. C'est à dire modifier le milieu de façon si brutale et si importante que seuls les organismes supérieurs pourront y survivre.

LES INDICATIONS


Comme dit plus haut, ce traitement s'adresse donc aux organismes simples et non protégés, soit principalement aux ectoparasites.

Donc un traitement de choix pour les formes libres de cilliés (ichtyo, chillodenella sp) ou flagellés (costia, oodinium), mais également pour les bactéries externes, les mycoses cutanées et branchiales.

Effets du choc osmotique sur les bactéries et parasites :

  • - diminution mobilité (bactéries),
  • - diminution survie des larves et adultes (parasites),
  • - diminution du nombre d’œufs ou de larves (parasites),
  • - diminution du taux d'éclosion des œufs (parasites).

Le sel ne doit pas être utilisé pour traiter un problème interne, comme une bactériose intestinale.

Il ne doit pas être utilisé non plus pour les affections à helminthes (vers), car beaucoup d'espèces y sont résistantes.

COMMENT L'UTILISER


Comme tout traitement, il est impératif de respecter les doses et la durée du traitement.

L'objectif étant de submerger la cellule sans lui laisser le temps de réagir, la dose doit être administrée rapidement.

La posologie de base est de 5grs/lt d'eau d'aquarium (peut être montée si vous maîtriser bien les réactions pour des discus adultes à 10grs/lt).
La durée minimum du traitement est d'une semaine. Le sel à utiliser doit être de préférence du gros sel sans adjuvant (tel que le fluor).
Il existe des protocoles de traitements de bains dits "flash" pour des discus ayant encore de la réserve (30mm à 15grs/lt) dans un récipient contenant l'eau du bac.
Remettre directement le discus après ce bain dans le bac, donc double choc osmotique brutal en 30mm.
Ce protocole de bain flash peut être répété 3 fois de rang à 48 heures d'intervalle.
Si vous ne maitrisez pas ce traitement, venez sur le forum Aqua29 questionner les érudits du discus avant de le mettre en oeuvre. Si le traitement a été efficace (en dehors des bains flashs bien entendu), les premiers signes d'améliorations apparaissent au bout de quelques jours.
Si pas de résultats au bout de 15 jours, il conviendra alors de passer à autre chose.

Si pour une raison ou une autre, vous deviez faire un changement d'eau durant le traitement, alors rajouter la dose de sel de manière à maintenir la concentration voulue à 5grs/lt.

Le dosage s'effectue sur un volume net et non pas brut du bac.

Autant le salage se fait de manière brutale (d'un seul coup), le déssalage devra lui se faire d'une manière progressive (10% du volume du bac à changer quotidiennement sur une période de 10 jours).

LES AUTRES UTILISATIONS


Le sel peut être utilisé avec succès dans le cadre d'une montée de nitrites. Il a effectivement été démontré que les molécules de sel se fixent préférentiellement sur les branchies entrant ainsi en concurrence avec les ions No2 des nitrites et empêchent ainsi ces derniers de pénétrer dans l'organisme du poisson.
La dose recommandée est dans ce cas de 1gr/lt à maintenir le temps du pic.
Ensuite redescendre lentement jusqu'à ce que le bac soit cyclé (10% du volume quotidiennement sur 10 jours).

Le sel peut être également utilisé contre la maladie du tournis (mais bon cela fera l'objet d'un article à part entière).

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI


Il n'existe pas de contre-indication formelle au sel.
Il faut cependant éviter de l'utiliser sur des alevins ou des poissons trop affaiblis.
Surtout pas de surdosage (cela n’amènerait rien, et mettrait en danger la vie de nos pensionnaires). Contrairement aux idées reçus, il ne faut pas l'utiliser en même temps que des produits type "fmc".
Durant les traitements (au dessus ou égal à 5grs/lt), surveiller régulièrement une éventuelle montée de nitrites (le sel pouvant détruire une partie des bactéries du cycle de l'azote).

Jusqu'à 3grs/lt, les plantes résistent généralement bien au salage.

Conclusion

Le traitement au sel est sain et naturel, mais il faut qu'il soit bien ciblé.
Les dosages doivent être respectés.
Il reste un traitement à part entière et ne doit pas être banalisé.

post scriptum


Vous l'avez compris, ce traitement s'adresse plus particulièrement (sauf pour le paragraphe "les autres utilisations") aux discus et autres gros cichlidés. Cela fait des années que je le mets en œuvre avec succès.

Maintenant quand à l'utilisation sur d'autres poissons plus petits (genre apistos ou autres poécilidés par exemple), je ne saurai vous en dire plus (tout simplement parce que je ne connais pas).

Article réalisé par Philippe Planque (philoubetta)

Suivre l'article sur Aqua29 :

banniere-aqua29

logoBAAC3 trans-bouclier
Autres articles :


Article de presse : Visite du Lys blanc le 09 juillet 2013
Horaires d'été 2013
Sortie club en Ille et Vilaine - Samedi 25 mai 2013
Album photo


Sur Facebook